Interviews

Lush : “La cosmétique végane va continuer de se développer sur le marché pour satisfaire cette communauté particulièrement sensible au bien-être animal”

La société de cosmétiques sans cruauté Lush était l’une des seules entreprises non-alimentaires à participer à la deuxième édition française de Veganuary, ce qui traduit le fort engagement de la société envers l’éthique et la protection environnementale et animale. Afin d’en savoir plus sur Lush et son engagement, nous avons contacté pour une interview exclusive Chloé Chazot, Responsable de la Communication chez Lush pour la France, la Belgique et le Luxembourg.

Tout d’abord, présentez-nous votre rôle au sein de l’entreprise Lush ?
Je suis Responsable Communication de Lush pour la France, la Belgique et le Luxembourg depuis bientôt deux ans. Mon rôle est de faire rayonner nos campagnes éthiques et nos valeurs fondatrices que sont la défense des droits humains, la préservation de l’environnement et la protection des animaux. Nous avons donc vocation à informer, visibiliser et alerter notre communauté sur les combats et les causes qui nous sont chers.

Depuis quand l’entreprise existe-t-elle ?
Lush est une entreprise anglaise de cosmétiques frais faits main 100% végétariens et sans cruauté animale fondée en 1995 par des passionné·e·s de cosmétiques et fervent·e·s défenseur·se·s de la cause animale. Leur objectif était de bousculer les codes du marché de la cosmétique traditionnelle afin de proposer une alternative beauté sans mettre en péril les ressources naturelles. Nous avons enclenché une révolution cosmétique en adoptant une approche rupturiste centrée sur des innovations écologiques sans emballages (nous avons inventé le premier shampoing solide il y a plus de 30 ans) et des prises de position assumées pour défendre ce en quoi nous croyons.
Lush a ouvert sa première boutique en France en 2005 à Paris-Buci.

 Lush
© Lush

Présentez-nous les valeurs de Lush.
Nous sommes une marque militante et activiste ! Notre raison d’être s’incarne dans nos combats que sont la préservation de l’environnement, la protection des animaux et la défense des droits humains depuis notre création et chaque jour dans toutes nos décisions.
À ce titre, nous avons toujours combattu depuis notre création les tests sur les animaux, que ce soit sur nos produits comme sur les ingrédients que l’on source.

Nous exprimons également notre engagement via notre gamme caritative Charity Pot, créée en 2007 et qui constitue un pilier de notre marque. Constituée d’une crème et d’un soin pour le corps et les mains, cette gamme a été imaginée pour récolter de l’argent et braquer les projecteurs sur des causes importantes. Un pot de crème est vendu toutes les 10 secondes dans le monde et à ce jour, plus de 58 millions d’euros ont été reversées à plus de 5500 associations dans 36 pays différents.

Par ailleurs, nous avons créé en 2012 le Lush Prize, le plus grand prix qui récompense les alternatives à l’expérimentation animale et qui célèbrera ses 10 ans en 2022. Notre engagement envers la cause animale est donc au cœur de notre mission.

Comment se répartissent les produits Lush entre les gammes véganes et végétariennes ? Tendez-vous, à l’image de The Body Shop, à avoir une offre de produits 100% certifiée végane ?
Lush a toujours été une marque 100% végétarienne depuis notre création et foncièrement engagée en faveur du bien-être animal. Aujourd’hui, 95% de nos produits sont véganes et toutes les collections saisonnières que nous développons sont 100% végane. Par ailleurs, nous avons remplacé le lait de vache par du lait de soja en 2017 et avons retiré les œufs de la composition de nos produits en 2019. Et nous travaillons continuellement à la reformulation de nos produits.

Lush
© Lush

Quels sont vos produits les plus populaires ?
Nous comptons beaucoup de produits iconiques parmi lesquels la bombe de bain Intergalactic, le masque frais Mask of Magnaminty ou encore notre gamme Sleepy. Notre communauté a un attrait important pour les produits “nus”, sans emballages, car s’ils constituent 56% de notre gamme annuelle, ils représentent ⅔ de leurs achats à l’année. Dans le monde, nous vendons deux produits nus toutes les secondes. Les shampoings solides et les bombes de bain, qui sont des produits que nous avons inventés, rencontrent beaucoup de succès, tout comme les savons par exemple.

Quel pourcentage de votre chiffre d’affaires correspond aux ventes de produits véganes ?
Sur notre réseau France-Belgique-Luxembourg, la vente de produits véganes a représenté 86.03% de notre chiffre d’affaires en 2020 et 86.83% de notre chiffre d’affaires en 2021. Ce chiffre élevé et en très légère augmentation montre l’intérêt certain de notre communauté pour cette offre végane que nous proposons.

Présentez-nous votre activité en quelques chiffres clés.
Près de 9000 personnes travaillent chez Lush dans les 48 pays où la marque est présente dans le monde. Lush compte 928 boutiques dans le monde et 7 usines de manufacture dans lesquelles les produits sont fabriqués à la main. Enfin, il existe 7 Concept Stores Lush à travers le monde, parmi lesquels Harajuku à Tokyo, temple de la bombe de bain, et bien sûr la boutique Fresh & Flowers à Paris qui a ouvert ses portes il y a deux ans et qui propose des produits ultra-frais sans conservateurs.

 Lush
© Lush

Quelles sont les prochaines étapes que vous prévoyez pour le développement de vos produits ?
Nous allons lancer plusieurs collections saisonnières en ce début d’année, qui seront donc 100% véganes avec des produits comme des gels douches, des bombes de bain, des savons, des exfoliants solides…

Quelles sont vos prédictions pour l’évolution du marché des cosmétiques véganes ? 
Au-delà de l’alimentation, nous pensons qu’être végane est avant tout un mode de vie. Tous les secteurs sont impactés par l’évolution de la consommation des personnes, qui devient plus végétale dans le secteur alimentaire, mais aussi en dehors. Si certaines personnes parviennent à devenir végétaliennes (c’est-à-dire ne consommer aucun produit ou ingrédient d’origine animale au niveau de leur alimentation), pour d’autres, il sera plus simple d’éviter la consommation de produits d’origine animale dans la cosmétique ou encore le prêt-à-porter. Pour cette raison, nous pensons que la cosmétique végane va continuer de se développer sur le marché pour satisfaire cette communauté particulièrement sensible au bien-être animal.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site internet de Lush France.

Share

A la une de la Presse Végane

Interviews