Politique et législation

L’Afrique du Sud interdit les termes associés à la viande pour les produits végétaliens et menace de saisir les produits JUST Egg

Le département sud-africain de l’agriculture, de la réforme agraire et du développement rural (DALRRD) a interdit l’utilisation de termes associés à la viande sur les étiquettes des produits végétaliens. En parallèle, les produits JUST Egg pourraient être saisis dans les magasins Woolworths du pays.

“C’est un énorme pas en arrière dans la lutte du gouvernement contre le changement climatique”.

Selon le DALRRD, les noms tels que “nuggets”, “saucisses végétariennes”, “côtes” et “style poulet” sont “proscrits et réservés aux produits carnés transformés” et ne doivent pas être utilisés par les producteurs végétaliens. L’Agence de sécurité alimentaire a reçu l’ordre de saisir tout produit végétal utilisant ces termes.

JUST Egg a également fait l’objet de critiques de la part de la DALRDD, le grand détaillant Woolworths ayant reçu l’ordre de cesser de vendre le produit en tant qu’œufs. Le supermarché a été informé que tous les produits JUST Egg seraient saisis s’il ne se mettait pas en conformité.

“Rien ne prouve que les gens soient déroutés par les noms carnés des aliments d’origine végétale”.

Eat JUST Inc.
© Just Egg

Cette mesure va à l’encontre des projets du gouvernement qui consistent à introduire une législation pour lutter contre le changement climatique. Mais le décret du département de l’agriculture, de la réforme agraire et du développement rural du gouvernement sud-africain, envoyé le 22 juin, donne pour instruction à l’Agence de sécurité alimentaire de retirer des rayons tout produit végane utilisant des noms qui font traditionnellement référence à des produits d’origine animale.

“C’est un énorme pas en arrière dans la lutte du gouvernement contre le changement climatique”, a déclaré Donovan Will, directeur national de ProVeg Afrique du Sud. “Une réglementation comme celle-ci est exactement ce dont nous n’avons pas besoin, tandis que les scientifiques du monde entier nous disent qu’il est urgent de réduire notre consommation de viande pour contribuer à freiner le dangereux réchauffement climatique.

“Le règlement manque également de respect envers les consommateurs. Rien ne prouve que les gens soient déroutés par les noms ‘carnés’ des aliments végétaliens. En fait, des données provenant d’Australie, d’Europe et des États-Unis prouvent qu’ils ne sont pas confus. Nous demandons instamment au gouvernement d’annuler cette réglementation. À l’heure où les pays cherchent des moyens de lutter contre le changement climatique, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour encourager un secteur végétal dynamique et innovant”, a commenté Will.

Share

A la une de la Presse Végane

Interviews