Remilk annonce l’ouverture de la plus grande installation de production de lait alternatif au monde au Danemark



Remilk, la société qui révolutionne l’industrie laitière, va construire au Danemark ce qu’il prétend être la plus grande usine de fermentation de précision dans le monde. Remilk produira des protéines laitières véganes destinées à être utilisées dans des produits comme le fromage, le yaourt et la glace. Les volumes seront équivalents à ce que peuvent produire 50 000 vaches chaque année.

“Nous avons l’intention d’augmenter massivement nos capacités de production pour fabriquer des produits laitiers nutritifs, délicieux et abordables, ce qui donnera aux vaches une retraite anticipée.”

La nouvelle installation représente la prochaine étape majeure de l’industrie du lait alternatif, non seulement pour Remilk mais aussi pour l’ensemble du secteur. Cela permettra de proposer des produits laitiers sans animaux identiques à leurs homologues traditionnels, mais exempts de lactose, de cholestérol et d’hormones. L’annonce de cette nouvelle installation fait suite à la récente levée de fonds de série B sursouscrite de 120 millions de dollars par la société israélienne.

Remilk
© Remilk

Remilk a mis au point un processus de fermentation à base de levure pour produire des protéines de lait végétales destinées à être utilisées dans des produits laitiers traditionnellement fabriqués avec des protéines de lait dérivées de la vache. L’entreprise affirme que sa protéine permet de fabriquer des produits dont le goût et la fonction sont identiques à ceux des produits laitiers traditionnels.

Le projet Symbiosis

L’usine de fermentation de précision grandeur nature sera construite sur plus de 70 000 mètres carrés dans le cadre du projet Symbiosis à Kalundborg, au Danemark. Ce projet est un écosystème industriel pionnier dans lequel les sous-produits d’une entreprise deviennent des ressources pour une autre. Le gouvernement danois se positionne à l’avant-garde du mouvement des protéines alternatives en soutenant de tels projets ainsi que le récent investissement de 100 millions de dollars du Plant Fund.

“Remilk s’engage à réinventer notre industrie laitière de manière bienveillante et durable. Éliminer le besoin d’animaux dans notre système alimentaire est le seul moyen de répondre à la demande croissante de notre monde sans le détruire dans le processus”, a déclaré Aviv Wolff, PDG et fondateur de Remilk. “Nous avons l’intention d’augmenter massivement nos capacités de production pour fabriquer des produits laitiers nutritifs, délicieux et abordables, ce qui donnera aux vaches une retraite anticipée.”

Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide