Co-op réduit le prix de ses produits véganes et affirme que manger des produits d’origine végétale “ne devrait pas coûter plus cher”



La chaîne de supermarchés britannique Co-op a considérablement réduit le coût de ses produits véganes pour lutter contre la disparité de prix “injuste” entre les aliments d’origine végétale et les aliments conventionnels. Le prix de ces produits est désormais identique à celui de leurs équivalents d’origine animale.

Les hamburgers et les saucisses de la gamme végane GRO, dont le prix était auparavant de 3 £, ont été réduits de plus de moitié. Le hachis végane GRO, qui coûtait également 3 £, coûte désormais 1,75 £.

Ces réductions ont été rendues possibles grâce à l’investissement de 1,7 million de livres dans la gamme. Au total, les prix de 29 produits ont été réduits considérablement.

Co-op espère que cette initiative permettra non seulement aux familles d’économiser de l’argent, mais aussi de réduire les émissions de carbone. L’entreprise vise des émissions nettes nulles d’ici 2040. Afin d’atteindre cet objectif, l’entreprise a également décidé de remplacer ses camionnettes de livraison à domicile par des véhicules électriques et de mettre fin à la vente de sacs en plastique réutilisables puisque de nombreux clients ne les réutilisent pas.

Favoriser la parité des prix

Impossible Foods
© Impossible Foods

Le coût plus élevé des produits d’origine végétale ou issus de la culture cellulaire est un obstacle bien connu lorsqu’il s’agit de convaincre les consommateurs de renoncer aux produits d’origine animale. Plusieurs entreprises tentent aujourd’hui d’y remédier.

Impossible Foods a réduit ses prix à trois reprises en 2020, tant pour la restauration que pour la vente au détail. Plus récemment, l’entreprise a réduit d’environ 20 % les prix recommandés pour les magasins de détail américains. Elle prévoit de continuer à baisser ses prix grâce à des économies d’échelle, pour finalement être moins chère que les produits d’origine animale.

La société VFC a également déclaré qu’elle prévoyait de vendre à des prix plus bas que ceux du poulet, tandis que des entreprises telles que Future Fields cherchent à réduire le coût de la viande issue de cultures cellulaires. Une entreprise indienne de viande cultivée affirme avoir déjà atteint la parité des prix.

 “Le prix des substituts véganes est généralement plus élevé que celui de la viande et des produits laitiers, c’est standard dans ces secteurs d’activité”, déclare Jo Whitfield, directeur général de Co-op Food. Avant de poursuivre : “Cette disparité est injuste pour les personnes qui suivent un régime végétarien, végétalien ou flexitarien. L’ambition de Co-op est de rendre GRO, notre gamme végane, encore plus accessible à nos membres et à nos clients, en les aidant à prendre des décisions qui, collectivement, auront un impact sur le monde que nous partageons ensemble”.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide