Le ministre fédéral allemand de la santé appelle à réduire la consommation de viande de 80%



Dans une interview accordée au magazine allemand Der Spiegel, le ministre fédéral allemand de la santé, le Professeur et docteur Karl Lauterbach, a suggéré que des initiatives soient prises pour réduire considérablement la consommation de viande dans le pays.

M. Lauterbach a déclaré que cela serait essentiel pour atteindre les objectifs de durabilité, avant de suggérer que la viande devrait être taxée pour la rendre moins abordable et que les produits à base de viande alternative devraient être subventionnés.

Mais contrairement à de nombreux politiciens, M. Lauterbach a également évoqué les problèmes de santé et de bien-être animal associés à la viande. Il a souligné que les plus pauvres de la société ont tendance à manger la viande la plus bon marché, ce qui entraîne des taux élevés de maladies cardiovasculaires et de cancer de l’intestin au sein de cette population.

“Quel est l’intérêt de la cruauté envers les animaux pour que nous mangions des aliments malsains et que nous ruinions le climat dans le processus ?”, a déclaré Lauterbach.

Garden Gourmet
© Garden Gourmet

“La bonne chose à faire”

Si le ministre n’a pas suggéré d’interdire complètement la viande, il a clairement indiqué qu’une réduction spectaculaire de sa consommation est nécessaire.

“Une chose est claire : nous devrons manger beaucoup moins de viande”, a-t-il déclaré. “À long terme, nous pourrions réduire la consommation de viande de 80 %. Pas seulement en Allemagne, mais dans le monde entier, car il est tout simplement très difficile de produire de la viande sans un gaspillage massif de CO2.”

Et d’ajouter : “Je pense qu’une initiative qui appelle à un régime végétarien et végétalien, qui fixe des incitations, est la bonne chose à faire. Je sais que c’est très controversé, mais une politique réussie demande aussi du courage.”

Cem Özdemir Germany Vegetarian Minister
Cem Özdemir © Sedat Mehder

Le gouvernement allemand plaide en faveur de la viande alternative

Après la formation d’un nouveau gouvernement de coalition en Allemagne l’année dernière, Cem Özdemir, qui est végétarien, a été nommé nouveau ministre de l’alimentation et de l’agriculture. La consommation de viande diminue rapidement en Allemagne et, pour la première fois dans ce pays, l’accord de coalition comportait un engagement à promouvoir et à défendre les produits à base de protéines alternatives.

“Nous renforcerons les alternatives végétales et plaiderons pour l’approbation d’innovations telles que les sources de protéines alternatives et les produits de substitution à la viande dans l’UE”, indique l’accord.

Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide