Veg Capital investit dans l’entreprise brésilienne de chocolat Super Vegan



Le fonds d’investissement végane Veg Capital a réalisé son premier investissement au Brésil en finançant la société de chocolat Super Vegan. Des projets ont été annoncés afin de décupler la production et les ventes de l’entreprise dans les douze prochains mois.

Super Vegan a été fondée en 2018 par Juliana Salgado Gaze, qui est végane depuis l’âge de 14 ans. Elle a commencé à fabriquer son propre chocolat après avoir eu du mal à trouver du chocolat blanc végane sur le marché et l’entreprise a rapidement pris son envol.

La marque propose désormais 11 saveurs différentes, parmi lesquelles Cookies et crème, Chocolat blanc à la fraise et Nougat. Les chocolats sont fabriqués avec des laits végétaux et des ingrédients d’origine éthique.

En 2020, l’investisseur Crica Wolthers et sa femme ont commencé à financer la marque. Puis, au début de cette année, Wolthers est devenu conseiller auprès de Veg Capital et a partagé son enthousiasme pour Super Vegan avec le directeur général du fonds et fondateur de Veganuary, Matthew Glover. M. Glover a décidé de s’associer à Wolthers pour investir dans l’entreprise, ce qui a donné lieu au premier investissement brésilien de Veg Capital.

Veg Capital super vegan
De gauche à droite : Juliana Goes Wolthers (investisseuse), Juliana Salgado Gaze (fondatrice) et Crica Wolthers (investisseur et conseiller Veg Capital pour la région LATAM – Amérique latine) © Veg Capital

Super Vegan produit actuellement 750 kg de chocolat par mois, mais l’objectif des investisseurs est de multiplier la production par dix. Les chocolats sont déjà vendus dans tout le Brésil sur les marchés, dans les cafés et dans d’autres endroits. Veg Capital espère commencer à les exporter vers l’Europe.

À propos de Veg Capital

Veg Capital a été lancé initialement au printemps 2020. Ce qui le distingue des autres fonds, c’est qu’il est à but non lucratif et que tous ses bénéfices sont reversés à des associations de bienfaisances pour les animaux. Dans une interview accordée à vegconomist, le conseiller financier du fonds et son responsable des relations avec les investisseurs ont déclaré que Veg Capital était “spécifiquement axé sur le retrait des animaux de la chaîne alimentaire”.

“Il s’agit de rendre les alternatives végétales compétitives par rapport aux produits animaux, tant au niveau du goût que du prix”, ont-ils déclaré. “Une fois que cela sera fait, ce qui n’est qu’une question de temps, la perspective à plus long terme se déplacera vers la création de sources alimentaires durables qui régénèrent également l’environnement.”

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide