Entreprises et portraits

La société de produits laitiers alternatifs NoMoo devrait tripler en taille grâce aux 50 % de Brésiliens qui réduisent leur consommation de produits d’origine animale

NoMoo est la première entreprise de produits laitiers alternatifs au Brésil qui produit des fromages, de la mayonnaise et de la crème à base de noix de cajou. L’entreprise s’est développée cette année et a récemment conclu un tour de table de financement de série A mené par DXA Invest.

Lever VC a également participé à ce tour de table, ainsi que l’entrepreneur, entraîneur de volley-ball et ancien joueur brésilien Bernardinho. Ce financement permettra à NoMoo d’ouvrir une nouvelle usine de 1600 m², ce qui portera sa capacité de production à 100 tonnes par mois. La marque prévoit un bond des ventes pour le dernier trimestre de 2021. La société triplera ainsi en taille et en revenus.

NoMoo
© NoMoo

NoMoo utilise la fermentation pour transformer les noix de cajou en authentiques fromages végétaux qui fondent et ont la même texture et la même sensation en bouche que les fromages classiques. La gamme de produits actuelle de l’entreprise comprend cinq types de fromages à pâte dure, deux fromages à pâte molle, du fromage frais, de la crème fraîche, du beurre et de la mayonnaise.

Ces produits sont déjà disponibles dans plus de 1500 points de vente, dont de grandes chaînes telles que Carrefour et Pão de Açúcar Group. Ils sont également utilisés par certains restaurants et fabricants de plats cuisinés surgelés et sont exportés au Portugal et aux États-Unis. En outre, NoMoo a des projets d’expansion au Canada, en Asie et en Océanie.

NoMoo
Les deux cofondateurs : Marcelo Doim et Nathalia Pires. © NoMoo

Le véganisme au Brésil

Le Brésil est connu pour sa forte consommation de viande, mais les mentalités évoluent rapidement dans le pays. Selon un rapport de GFI Brésil publié l’année dernière, 50 % des Brésiliens ont réduit leur consommation de produits d’origine animale et le marché des aliments végétaliens est en pleine expansion. Plusieurs entreprises étrangères spécialisées dans les protéines alternatives, comme Beyond Meat, se lancent dans le pays et des marques locales apparaissent également pour répondre à la demande.

“Nous avons un plan audacieux à suivre pour combler une lacune très spécifique du marché : celle des produits végétaliens démocratiques, conçus pour tout le monde”, a déclaré Marcelo Doin, cofondateur de NoMoo. “Avec la série A d’investissements, nous avons pu accélérer ce processus. Dans les cinq prochaines années, nous avons l’intention d’atteindre le troisième tour de table de financement. Nous avons choisi de le faire par étapes afin que Nathalia et moi puissions rester à la tête de l’entreprise et former des équipes alignées sur la culture de l’entreprise.”

Share

A la une de la Presse Végane

repas végétalien

Photo : @defaultveg sur Instagram

A la une de la Presse Végane
Dans les hôpitaux new-yorkais, les repas végétaliens deviennent l’option par défaut

ACCRO

© ACCRO

A la une de la Presse Végane
ACCRO remporte le challenge Découverte Carrefour 2022 grâce à son haché végétal

La Vie

© La Vie

A la une de la Presse Végane
La Vie™ lance une campagne d’affichage symbolique et inédite à Haarlem, première ville au monde à interdire la promotion publicitaire de viande

Interviews

Cocoriton

© Cocoriton

Interviews
Cocoriton : “En créant Cocoriton, nous voulions remettre les agriculteurs français au cœur du sujet en proposant des produits qui les rémunèrent justement et avec un véritable équilibre nutritionnel”

© Meurens Natural

Interviews
Meurens Natural : “Nous avons été les premiers à produire des sirops d’avoine qui peuvent être utilisés pour produire des boissons à base d’avoine”

Andreas Herber de BENEO

Andreas Herber © BENEO

Interviews
BENEO : “Notre sondage a révélé qu’un consommateur sur quatre dans le monde s’identifie comme flexitarien et que la moitié d’entre eux s’intéresse aux produits végétaliens”