Interviews

Violife : “Le fromage végétal en France se développe, il y a une vraie demande et les consommateurs sont au rendez-vous. Le pays du fromage est donc aussi le pays du fromage végétal”

Les fromages véganes de la marque Violife sont disponibles dans les supermarchés français depuis avril 2021. Ce moment a été clé pour Violife mais surtout pour les consommateurs français, qui peinaient auparavant à trouver du fromage végétal en grande distribution. Ainsi, à l’occasion des 1 an du lancement de Violife en GMS, nous avons contacté la responsable de Violife France afin d’établir un bilan de cette première année de commercialisation en GMS.

Tout d’abord, présentez-nous votre rôle au sein de l’entreprise Violife ?
Je m’appelle Charlotte Bouquet et je suis responsable de la marque Violife en France. Mon rôle est donc de faire connaître toujours plus nos délicieux produits au quotidien !

Depuis quand l’entreprise existe-t-elle ?
Violife est une marque d’Arivia qui est une entreprise familiale du Nord de la Grèce, les produits Violife sont produits dans une petite ville qui s’appelle Drama. Cette entreprise a vu le jour il y a plus de 30 ans et vient de la volonté de la famille de réduire sa consommation animale et de se tourner vers plus de végétal. 30 ans déjà, ce qui fait de nous des pionniers du fromage végétal. Et c’est pour cela d’ailleurs que nous sommes reconnus pour notre savoir-faire dans ce milieu et que nous sommes aujourd’hui les leaders du fromage végétal dans le monde. Violife vient du grec Vios, qui signifie la Vie. Donc c’est la vie au carré, la vie vécue à son maximum. Car chez Violife nous sommes convaincus que l’on peut continuer à se faire plaisir quel que soit notre régime alimentaire : que l’on soit végane, intolérant, végétarien, flexitarien ou simplement curieux.

violife
© Violife

Présentez-nous votre gamme actuelle. Parmi celle-ci, quels sont vos produits les plus populaires ?
Pour notre gamme en France, qui existe depuis 2016 en magasins spécialisés et depuis avril 2021 en grande surface, nous avons fait le choix de “reproduire” tous les best-sellers du fromage classique, mais en végétal. Nous avons donc plusieurs catégories, à utiliser comme du fromage traditionnel : des râpés (pour les pâtes, les pizzas ou les gratins), des tranches (pour des burgers ou des croque-monsieur), des blocs (pour des salades, l’apéritif ou pour des quiches, des lasagnes) et des crémeux à tartiner (qui peuvent même s’utiliser en dessert comme pour les cheesecakes). Et depuis avril de cette année, nous avons deux nouvelles références avec une alternative au Camembert rôti, avec Le Rond, et le Prosociano qui est notre alternative au Parmesan râpé. C’est aussi ça la force de Violife, c’est de toujours développer des produits bons et innovants, dans un temps très rapide pour répondre aux besoins du marché.

Violife est maintenant disponible depuis 1 an dans les supermarchés français. Quel a été le bilan de cette première année et quelles références ont rencontré le plus de succès ?
De très belles performances pour la marque, qui est la 1ère marque contributrice à la croissance sur cette année en France. Nous avons également la 1ère part de marché en valeur et en volume à P4 2022, malgré une présence en magasin (niveau de distribution) qui n’est pas la plus forte du marché. Cela veut donc dire que quand Violife est en magasin, ça marche ! Et sans étonnement, nos références qui fonctionnent le mieux sont le Blanc Grec, nos tranches (Emmental et Cheddar) et notre râpé Emmental. Nous espérons pouvoir plus développer nos gammes de Crémeux avec une référence ail & fines herbes, qui n’est pas assez diffusée à notre goût alors qu’elle est très bonne. Et idem pour notre râpé Mozzarella pour l’instant qui n’est pas référencé en grande distribution malgré nos efforts.

Violife
© Violife

 

Votre activité en France en quelques chiffres clés ?
Le marché du fromage végétal est passé de rien du tout à une prévision de 7M€ de chiffre d’affaires pour 2022. Violife à la P4 représente 35% des volumes du marché, pour vous donner une idée de notre taille. Donc oui, la bonne nouvelle c’est que le fromage végétal en France se développe, il y a une vraie demande et les consommateurs sont au rendez-vous. Le pays du fromage est donc aussi le pays du fromage végétal, en tout cas pour l’instant.

Quelles sont les nouveautés que vous proposerez dans un avenir proche ?
Les nouveautés sont donc Le Rond et le Prosociano, qui reprennent les 2 produits les plus emblématiques de France et d’Italie. Et nous avons déjà de très bons résultats pour Le Rond qui est pour l’instant le meilleur lancement du marché sur ce 1er mois, avec des rotations de 4,5 en hypermarché et de 3 en Supermarché, donc une référence très prometteuse. Nous avons même été en rupture après 3 semaines, tellement elle a eu de succès ! Mais ça y est, nous voilà de retour en stock !

Violife
© Violife

Quelles sont vos prédictions pour l’évolution du marché des produits véganes ? En France et à l’international ?
Nous aimerions que la France suive la tendance de pays beaucoup plus avancés comme les États-Unis ou le Royaume-Uni, où même à la campagne dans les mini-supérettes on trouve du fromage végétal (et du Violife). On en est encore loin en France, mais nous travaillons dessus avec notre superbe équipe.

Souhaitez-vous partager d’autres informations à nos lecteurs ?
C’est la saison du Blanc Grec qui arrive, en salade avec des tomates et un filet d’huile d’olive, on s’y croirait ! Mais en version 100% végétale. Notre défi : inviter vos amis ou votre famille à la déguster sans savoir que c’est végétal, ils ne verront pas la différence !

Share

A la une de la Presse Végane

repas végétalien

Photo : @defaultveg sur Instagram

A la une de la Presse Végane
Dans les hôpitaux new-yorkais, les repas végétaliens deviennent l’option par défaut

ACCRO

© ACCRO

A la une de la Presse Végane
ACCRO remporte le challenge Découverte Carrefour 2022 grâce à son haché végétal

La Vie

© La Vie

A la une de la Presse Végane
La Vie™ lance une campagne d’affichage symbolique et inédite à Haarlem, première ville au monde à interdire la promotion publicitaire de viande

Interviews

Cocoriton

© Cocoriton

Interviews
Cocoriton : “En créant Cocoriton, nous voulions remettre les agriculteurs français au cœur du sujet en proposant des produits qui les rémunèrent justement et avec un véritable équilibre nutritionnel”

© Meurens Natural

Interviews
Meurens Natural : “Nous avons été les premiers à produire des sirops d’avoine qui peuvent être utilisés pour produire des boissons à base d’avoine”

Andreas Herber de BENEO

Andreas Herber © BENEO

Interviews
BENEO : “Notre sondage a révélé qu’un consommateur sur quatre dans le monde s’identifie comme flexitarien et que la moitié d’entre eux s’intéresse aux produits végétaliens”