Fast Food

Burger King Israël lance des Whopper et des Nuggets véganes, développés par Meat.The End

Burger King Israël a récemment lancé un Whopper végétal et des nuggets de poulet végétaliens, développés en exclusivité pour la chaîne de restauration rapide par la startup israélienne de food tech, Meat. The End.

Lundi dernier, le Whopper et les nuggets ont été lancés dans le cadre d’un essai d’une semaine dans un restaurant pop-up de Burger King à Tel Aviv. À l’issue de ce projet pilote, les produits apparaîtront sur les menus de neuf magasins franchisés d’ici le mois prochain, selon Burger King Israël.

Une décision stratégique

Keren Kupermintz, vice-présidente du marketing, du commerce et du développement des affaires chez Delek Israël et Burger King, a déclaré : “Le lancement de la catégorie végétale chez Burger King Israël est un mouvement stratégique, car, à notre avis, un large public est à la recherche d’alternatives à la viande. En plus des végétaliens, il y a aussi ceux qui réduisent leur consommation de viande, et c’est une tendance fascinante et en développement à l’échelle mondiale.”

Meat.The End
© Meat.The End

Meat.The End : expert en technologie d’extrusion

Le burger et les nuggets végétaliens ont été spécialement développées pour Burger King Israël par Meat.The End (MTE). La chaîne de fast food représente le premier client important de la société.

Yishai Mishor a fondé MTE en 2020, en tant que société d’ingrédients axés sur les protéines végétales. MTE affirme créer des analogues de viande avec une meilleure texture en appliquant la science des protéines, l’ingénierie alimentaire de la science des données et en tirant parti d’une expérience approfondie de l’extrusion.

Dans une interview accordée au Times of Israel, Mishor a expliqué que “si de nombreuses entreprises de technologie alimentaire existantes, comme Impossible Foods et Beyond Meat, ont réussi leur pari en termes de goût, pour ce qui est de la texture – la sensation du produit en bouche – il y a encore de la place pour s’améliorer.”

Meat.The End
© Meat.The End

En 2021, l’entreprise a déposé un brevet pour son ingrédient protéique texturé (TPI), ou protéine végétale texturée, que MTE prévoit de céder sous licence à d’autres entreprises de food tech. À ce jour, l’entreprise compte sur une équipe de technologues alimentaires, d’ingénieurs en protéines et d’ingénieurs en mécanique.

“Le processus de développement du produit a pris environ deux ans, y compris la recherche du partenaire idéal pour le voyage et une longue série d’études de marché et de tests fondamentaux, approfondis et étendus, conformément aux normes internationales de la marque mondiale”, a déclaré Kupermintz dans un communiqué. “Nous sommes fiers de cet ajout important aux menus de la chaîne”, a-t-il ajouté.

Share