• La Suisse “ne devrait plus consommer de viande d’ici 2050”, selon le groupe de réflexion indépendant Gottlieb Duttweiler



    Les futurologues de l’Institut suisse Gottlieb Duttweiler (GDI), un groupe de réflexion indépendant et la plus ancienne organisation de ce type en Suisse, ont déclaré que la population suisse devrait adopter un régime entièrement végétarien d’ici 2050.

    “La viande issue de la production conventionnelle sera un jour pour nos petits-enfants ce que la cassette audio est pour nous aujourd’hui : une relique tombée hors du temps”.

    “Nous n’aurons pas d’autre choix que de passer à des protéines alternatives”, a déclaré Christine Schäfer de l’organisation, qui organise aujourd’hui une conférence d’innovation alimentaire sur la fermentation des aliments. Un document de travail du GDI ajoute : “La viande issue de la production conventionnelle sera un jour pour nos petits-enfants ce que la cassette audio est pour nous aujourd’hui : une relique hors du temps”.

    Une tendance croissante

    La transition vers une alimentation sans viande est déjà en cours en Suisse, où un franc suisse sur cinq généré par la vente de burgers provient désormais de burgers veggies. La consommation moyenne de viande par habitant dans le pays est passée de 64,4 kilogrammes en 1980 à 47,3 kilogrammes en 2020. En outre, quatre pour cent de la population suisse s’identifie désormais comme végétarienne et 0,6 % comme végétalienne.

    Planted
    © Planted Foods AG

    Une Suisse végétarienne

    La Suisse abrite plusieurs entreprises de protéines alternatives, dont quatre ont uni leurs forces en septembre dernier pour former la Swiss Protein Association. L’association vise à sensibiliser aux avantages des sources de protéines alternatives pour une alimentation durable.

    Alors que les régimes végétariens, végétaliens et flexitariens gagnent en popularité en Suisse, de nombreuses entreprises réagissent en proposant de nouvelles options sans viande. Burger King vient d’ouvrir deux restaurants entièrement végétariens dans le pays, et des détaillants suisses tels que Coop et Migros lancent de nouveaux produits en raison de l’augmentation des ventes de produits végétaliens.

    Publicité

    “Notre gamme végétale a augmenté de moitié au cours des quatre dernières années”, a déclaré Nadine Riedener, responsable du groupe de marques chez Coop, à 20min.ch. “Nous nous attendons à ce que le marché continue de croître”.

    Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide