Environnement et durabilité

rePurpose s’associe à 20 marques végétaliennes pour compenser des milliers de tonnes de déchets plastiques

rePurpose Global, une plateforme mondiale ddont l’objectif est de réduire les déchets plastiques, révèle qu’elle s’est associée à vingt marques véganes pour agir immédiatement sur la crise de la pollution plastique. Des marques comme No Evil Foods, The Very Good Butchers, Outstanding Foods, V-Dog et d’autres encore s’unissent pour retirer de la nature l’équivalent de 27 millions de sacs plastique ou de 3 millions de bouteilles en plastique chaque année.

Récompenser la réduction du plastique

Pour atteindre cet objectif, toutes les entreprises partenaires réduisent activement la quantité de plastique utilisée dans leurs emballages et leurs chaînes d’approvisionnement, tout en finançant les entreprises sociales de rePurpose, qui fournissent un revenu aux travailleurs du secteur des déchets qui récupèrent les plastiques qui se toruvent dans la nature.

rePurpose décerne également la certification “Plastic Negative” aux marques qui s’engagent de manière ambitieuse à diminuer le plastique dans leurs chaînes d’approvisionnement et s’efforcent d’éliminer au moins deux fois plus de déchets plastiques qu’elles n’en produisent. En 2020, No Evil Foods est devenue la première entreprise de viande végétale à obtenir cette certification. La marque alimentaire finance également des travailleurs qui récupèrent des déchets plastiques de faible valeur grâce au projet Anant Pranay de rePurpose à Aurangabad, en Inde.

No Evil Foods Best Life Beef Strips
© No Evil Foods

Une empreinte plus légère

Selon rePurpose, l’emballage des produits est l’un des principaux responsables de la pollution plastique, générant environ 141 millions de tonnes de déchets par an.

“Beaucoup de nos membres sont animés par une mission et veulent utiliser leurs entreprises pour avoir un impact positif sur notre planète”, commente Sabina Vyas, directrice principale des stratégies d’impact à la Plant-Based Foods Association (PDFA). “Ils font déjà un travail incroyable pour aider les consommateurs à alléger leur empreinte en préparant de délicieux aliments végétaliens et les solutions d’emballage durables sont au premier plan pour nos membres.”

Repurpose Global Inde
© rePurpose Global

“Une épidémie de plastique”

À ce jour, 230 marques dans 26 pays, dont Google, Johnson & Johnson et Clorox, travaillent avec rePurpose pour mesurer et compenser efficacement leur empreinte plastique.

“Nous vivons une épidémie de plastique, pour laquelle il n’existe pas de solution unique. Aujourd’hui, plus que jamais, il est indispensable que les marques qui partagent les mêmes idées s’unissent et utilisent leur force collective pour s’attaquer de front à la pollution plastique”, a déclaré Peter Wang Hjemdahl, cofondateur de rePurpose Global.

Share