Pour faire face à la crise climatique, Bill Gates, Ezra Klein et GFI demandent au Congrès américain un investissement public dans les protéines alternatives



Alors qu’Ezra Klein appelle les décideurs politiques à faire de la recherche en libre accès sur la viande d’origine végétale et de culture cellulaire un élément clé du programme américain pour l’emploi et de la stratégie climatique. Le Good Food Institute (GFI) recommande un financement de 2 milliards de dollars pour le développement en accès libre de la science des protéines alternatives. L’organisation internationale à but non lucratif a également travaillé avec l’ONG de Bill Gates, Breakthrough Energy, pour demander des investissements publics dans les protéines alternatives en tant que stratégie clé pour limiter le dérèglement climatique.

Le journaliste et analyste politique américain Klein, qui a précédemment cofondé Vox, a appelé à une action gouvernementale dans sa chronique du New York Times : “En son cœur, l’American Jobs Plan (le programme américain pour l’emploi) est un projet de loi sur le climat. Mais il n’y a pas un dollar pour les protéines alternatives, malgré l’impact considérable de l’agriculture animale sur le risque climatique et pandémique. C’est plus qu’une grossière erreur. C’est un échec en matière de conception des politiques. Heureusement, il est facile d’y remédier”.

GFI demande à l’équipe de recommandations politiques de la transition Biden-Harris d’investir 2 milliards de dollars dans des fonds pour la science des protéines alternatives en accès libre, afin de s’attaquer aux espaces blancs clés et ainsi accélérer la croissance du secteur. L’association, qui représente une coalition de 61 entreprises, organisations à but non lucratif et associations commerciales, a également écrit au Congrès pour lui demander de consacrer 100 millions de dollars à la recherche et au développement dans le domaine de la viande végétale et cultivée.

ezraklein Twitter
@ ezraklein Twitter

“Bien que les investissements privés dans les protéines alternatives soient en augmentation, la recherche publique en libre accès est cruciale pour accélérer leur croissance. La recherche publique aura un impact beaucoup plus large sur l’innovation et l’économie en créant des emplois et en générant de nouvelles opportunités pour nourrir les Américains et le monde, plutôt que de bénéficier principalement à certaines entreprises spécifiques”, explique le GFI dans sa lettre au Congrès.

GFI a également travaillé avec les conseillers climatiques américains sur un rapport politique décrivant des actions spécifiques pour tirer parti du potentiel des protéines alternatives pour fournir 14 à 20% de la réduction des émissions nécessaires d’ici 2050. L’augmentation des investissements dans la science en libre accès et le renforcement de la collaboration mondiale sont au cœur de chaque action. Breakthrough Energy – l’ONG pour une émission  nette de zéro créée par Bill Gates, Michael Bloomberg, Richard Branson, Jack Ma et d’autres – a travaillé avec GFI sur ses priorités politiques fédérales, plaçant en tête de liste l’augmentation des investissements fédéraux dans la R&D sur les protéines alternatives, y compris les protéines végétales, l’agriculture cellulaire et la fermentation microbienne.

“Il sera scientifiquement impossible pour les gouvernements de respecter leurs obligations dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat visant à décarboniser l’économie mondiale, à moins que la quantité de viande produite par l’agriculture animale conventionnelle ne diminue de manière significative. On estime que le bétail mondial contribue à hauteur de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique. Nos méthodes actuelles de production alimentaire ne sont pas assez efficaces pour répondre à la demande mondiale croissante de protéines et atteindre l’objectif de zéro émission d’ici 2050”, explique GFI à propos de son travail avec Breakthrough Energy.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide