Le plus grand producteur de porc d’Europe, Danish Crown, se lance dans le végétal et s’attend à remporter des millions “à deux chiffres”



Danish Crown, le plus grand producteur de porc en Europe et le plus grand transformateur de viande bovine au Danemark, s’est lancé sur le marché des aliments véganes grâce à une gamme d’aliments végétaliens sous sa marque Den Grønne Slagter, qui, selon l’entreprise, rapportera “une importante somme en millions à deux chiffres” en ventes cette année.

“Si l’alimentation végétale se développe aussi rapidement que certains le pensent, elle remplacera quelque chose d’autre, et c’est alors le meilleur produit qui gagnera.”

En 2019, Danish Crown avait déjà annoncé qu’elle allait cesser d’abattre des porcs dans l’une de ses installations en Allemagne et qu’elle avait l’intention de produire des produits véganes et des hamburgers.

“La viande est de la viande et les plantes sont des plantes”.

Cinq jours plus tard, s’adressant à vegconomist, l’ancien PDG Finn Klostermann a révélé que les produits végétaliens de Danish Crown ne ressembleraient pas à de la viande : “Cela n’a pas de sens. La viande est de la viande et les plantes sont des plantes. Ils ne devraient pas ressembler à de la viande, car ce n’est pas de la viande. Il faut quand même que ce soit délicieux et que ça ait bon goût”.

Danish Crown
© Danish Crown

La nouvelle gamme sera composée de Veggie Fars, Veggie Bites, BBQ burger, Veggie Nuggets, Schnitzel et Veggie Deller, ainsi que d’un Tandoori et d’un Byriani. Les produits seront fabriqués sans soja et avec des légumes nordiques ou biologiques comme ingrédient principal, selon le communiqué de presse de l’entreprise datant du 3 janvier.

“Ce sera un peu comme le champagne, un produit de luxe”.

En octobre dernier, le PDG Jais Valeur s’est exprimé sur l’impact environnemental de son industrie. S’adressant à Berlingske, il a exprimé des inquiétudes particulières sur l’avenir du bœuf. “Le bœuf ne va pas être super respectueux du climat. Il sera un peu comme le champagne, un produit de luxe”, a-t-il déclaré. Selon lui, si les gens ne cesseront pas totalement de manger du bœuf, celui-ci proviendra de plus en plus d’anciennes vaches laitières plutôt que d’animaux élevés spécifiquement pour la viande.

La presse danoise cite Jais Valeur, qui a déclaré cette semaine : “Nous sommes bien sûr un abattoir, mais nous sommes aussi une entreprise alimentaire, donc quand les consommateurs bougent, nous bougeons avec eux” et, fait intéressant : “Si l’alimentation végétale se développe aussi vite que certains le pensent, elle remplacera autre chose, et alors le meilleur produit gagnera.”

Danish Crown
© Danish Crown

“Lorsque nous nous diversifions, il est important pour nous d’être en mesure de proposer des produits qui ont bon goût et qui sont faciles à préparer pour les consommateurs. Nous avons maintenant ces produits, et en tant que l’un des plus grands fournisseurs alimentaires du Danemark, nous souhaitons contribuer à développer l’offre de produits végétaliens. Nous prévoyons une demande croissante de protéines alternatives dans les années à venir et les produits que nous lançons maintenant représentent notre premier petit pas sur ce marché”, déclare Jais Valeur.

C’est un pas dans la bonne direction, ou plutôt, la seule direction si nous voulons sauver cette planète.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide
  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide