Sophie’s Bionutrients développe le premier lait au monde fabriqué à partir d’algues



Sophie’s Bionutrients, une entreprise de technologie alimentaire basée à Singapour et cofondée par Eugene Wang de Sophie’s Kitchen, annonce aujourd’hui avoir développé le tout premier lait à base de microalgues. Sophie’s Bionutrients se décrit comme la première entreprise de technologie alimentaire au monde à utiliser des microalgues dans le développement de protéines alternatives durables et 100 % végétales, avec la vision fondamentale que les microalgues sont le superaliment du futur.

Comme Vegconomist en faisait part en mars, Wang a eu l’idée de lancer la marque en raison du fait que les poissons tirent leurs nutriments des algues. Il a donc commencé à travailler sur une farine faite à partir de microalgues que d’autres entreprises pourraient utiliser pour fabriquer des produits riches en protéines alternatives.

L’entreprise affirme que la valeur nutritionnelle du produit est comparable à celle du lait de vache, mais que la valeur protéique peut être augmentée jusqu’à 50 % en modifiant les ratios de la farine de microalgues soluble dans l’eau. Elle affirme également que ce lait végétal a une texture similaire à celle du lait de fruits secs (noisette, noix de cajou, etc.), mais qu’il peut être raffiné davantage pour imiter la texture crémeuse du lait. Le lait a été fabriqué avec la farine de protéines de micro-algues de Sophie’s Bionutrients, qui contient les mêmes acides aminés essentiels que les micro-algues.

Sophie's Bionutrients
© Sophie’s Bionutrients

Préparée en interne dans un environnement protégé, la microalgue de Sophie’s a une couleur de farine complète qui peut prendre des formes, des textures ou des couleurs illimitées. Ainsi, la farine de microalgues de Sophie’s Bionutrients peut être utilisée pour développer presque tous les aliments : des steaks pour hamburgers au lait végétal.

De plus, les microalgues sont autonomes et peuvent être nourries de déchets alimentaires tels que la drêche, l’okara et les mélasses pendant le processus de fermentation, créant ainsi une méthode de production durable et circulaire. L’élevage des microalgues dans un environnement protégé permet également d’obtenir un rendement dix fois supérieur à celui des bassins d’ensoleillement classiques, ce qui réduit les coûts de culture généralement associés à l’élevage des microalgues.

“Nous croyons qu’il faut exploiter le pouvoir de la nature pour construire un avenir durable et plus vert grâce à des solutions alimentaires alternatives respectueuses de l’environnement. Nous pensons que les microalgues sont les mieux placées pour nous aider à atteindre cet objectif. C’est le super aliment du futur. Grâce à des améliorations en collaboration avec des partenaires producteurs d’aliments et de boissons et à des développements comme celui-ci – le premier lait de microalgues sans allergènes au monde – nous pensons pouvoir transformer et améliorer notre façon de vivre, de produire et de consommer des aliments”, a déclaré Wang.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide