• “La première entreprise de viande cultivée de Chine” lève 10,9 millions de dollars pour la construction d’une chaîne de production de porc



    Joes Future Food, leader chinois de la viande cultivée, a levé 70 millions de RMB (10,9 millions de dollars américains) lors de son tour de de table de financement de série A. Parmi les participants figurent Hillhouse Capital et Matrix Partners China.

    Joes affirme avoir été la première startup food-tech en Chine à mener des recherches et des développements sur la viande cultivée, créant ainsi la première viande cultivée du pays en 2019. Depuis, Joes a amélioré et affiné le processus et a réussi à développer un milieu de culture sans sérum. L’année dernière, l’entreprise (précédemment connue sous le nom de Nanjing Zhouzi avait levé environ 3 millions de dollars lors d’un autre tour de table.

    Joes utilisera son financement de série A pour réduire les coûts, améliorer le processus de production et construire une ligne de production pilote pour les produits de porc cultivé. La société affirme que son objectif est “d’assurer l’approvisionnement futur en produits carnés en Chine et de répondre à la demande du marché pour une consommation de viande verte et à faible teneur en carbone”.

    Joes Future Food
    © Joes Future Food

    Dans le monde entier, on s’est demandé si les consommateurs étaient prêts à manger de la viande cultivée, mais des études suggèrent que l’acceptation est beaucoup plus élevée en Chine qu’en Occident. Il s’agit d’une découverte importante, car la Chine est le pays le plus peuplé du monde et la demande de viande explose avec l’augmentation des revenus. L’année dernière, un responsable chinois a appelé à la mise en place d’une stratégie pour que le pays ne prenne pas de retard sur les autres en matière de développement de la viande cultivée.

    “La société va encore renforcer son équipe, augmenter ses investissements en R&D et accélérer le processus d’industrialisation”, a déclaré le Dr Ding Shijie, cofondateur et PDG de Joes Future Food. “Nous nous efforcerons de mettre la viande cultivée dans l’assiette des consommateurs chinois et de leur fournir des produits carnés plus sains, plus sûrs et à plus faible teneur en carbone.”

  • Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide
  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide