A la une de la Presse Végane

La consommation de viande continue de baisser en Allemagne, avec une moyenne de 57,3 kg par personne

Selon les données provisoires du Centre fédéral d’information agricole  de l’Allemagne (BZL), la consommation par habitant de viande animale l’année dernière a atteint un record puisqu’elle a été la plus basse depuis que ces données ont commencé à être mesurées en 1989. Ce chiffre est de 57,3 kilogrammes par personne, soit une moyenne de 750 grammes de moins que celle consommée en Allemagne l’année précédente.

Par rapport à 2019, la production en 2020 a baissé de 2,4% pour la viande de porc et de 2,7% pour la viande de bœuf et de veau. Cependant, les données ont également montré que la production nette de viande de volaille a augmenté de 1,7%, ce qui met en exergue le besoin urgent de producteurs de poulet végétal, tel que la marque végane de poulet frit VFC, qui développe actuellement ses activités du Royaume-Uni à l’Europe continentale comme par exemple en Allemagne.

Infografik_Fleischverzehr
Photo reproduite avec l’aimable autorisation de la Bundesanstalt für Landwirtschaft und Ernährung (BLE)

Un fait encourageant; le rapport gouvernemental a montré que le transport d’animaux vivants a également diminué en 2020. Par rapport à 2019, les importations d’animaux vivants ont baissé de 14,8 % tandis que les exportations d’animaux vivants ont diminué de 11%. En outre, les importations et les exportations de produits carnés et de conserves ont diminué de 7,8 % et de 6,5 % respectivement.

Ces résultats confirment une étude rapportée par Vegconomist en novembre dernier, qui avait révélé que le nombre de végétaliens avait doublé en passant de 1,3 million en 2016 à 2,6 millions en 2020, ce qui représente un total de 3,2% de la population.

S’adressant au journal The Guardian en septembre dernier sur le fait que plus de 40% des Allemands réduisent leur consommation de viande, le psychologue Christopher Bryant de l’Université de Bath a commenté : “Les implications sociales ici sont potentiellement assez profondes. L’opinion selon laquelle être carnivore est “normal” fait partie de fondements moraux qui encouragent à continuer de manger de la viande. Mais une fois que cette opinion sera minoritaire et que les options de remplacement de la viande deviendront moins chères et plus savoureuses, la tendance se poursuivra probablement dans une direction”.

Share

A la une de la Presse Végane

repas végétalien

Photo : @defaultveg sur Instagram

A la une de la Presse Végane
Dans les hôpitaux new-yorkais, les repas végétaliens deviennent l’option par défaut

ACCRO

© ACCRO

A la une de la Presse Végane
ACCRO remporte le challenge Découverte Carrefour 2022 grâce à son haché végétal

La Vie

© La Vie

A la une de la Presse Végane
La Vie™ lance une campagne d’affichage symbolique et inédite à Haarlem, première ville au monde à interdire la promotion publicitaire de viande

Interviews

Cocoriton

© Cocoriton

Interviews
Cocoriton : “En créant Cocoriton, nous voulions remettre les agriculteurs français au cœur du sujet en proposant des produits qui les rémunèrent justement et avec un véritable équilibre nutritionnel”

© Meurens Natural

Interviews
Meurens Natural : “Nous avons été les premiers à produire des sirops d’avoine qui peuvent être utilisés pour produire des boissons à base d’avoine”

Andreas Herber de BENEO

Andreas Herber © BENEO

Interviews
BENEO : “Notre sondage a révélé qu’un consommateur sur quatre dans le monde s’identifie comme flexitarien et que la moitié d’entre eux s’intéresse aux produits végétaliens”