La consommation de viande et le commerce d’animaux vivants atteignent leurs niveaux les plus bas en Allemagne



La consommation de viande en Allemagne a diminué de 2 kg l’année dernière pour atteindre un nouveau record de 55 kg par habitant. Cette tendance a été attribuée à l’augmentation des régimes alimentaires végétalien et végétarien, ainsi qu’à la baisse de la consommation hors foyer en raison de la pandémie.

8,3 millions de tonnes de viande d’un poids d’abattage a été produite en Allemagne en 2021, soit environ 2,4 % de moins que l’année précédente. La consommation par habitant a diminué de 1,2 kilogramme pour le porc, de 600 grammes pour le bœuf et le veau et de 200 grammes pour la volaille par rapport à 2020.

En réponse à la baisse de la consommation, les importations de viande rouge ont diminué de 6,8 %, tandis que les importations de viande de volaille sont restées constantes. Le commerce extérieur d’animaux vivants a également connu une baisse, avec une énorme chute de 19,6 % des importations et de 1 % des exportations.

BLE
© BLE

Baisse de la consommation de viande en Allemagne

La consommation de viande en Allemagne est en baisse depuis un certain temps. Des recherches menées en 2020 ont révélé que seuls 26 % des Allemands mangeaient de la viande tous les jours, contre 34 % seulement cinq ans plus tôt. La baisse est particulièrement prononcée chez les hommes.

Les chiffres officiels de l’année dernière ont révélé ce qui était alors un plancher historique de la consommation de viande, soit 57,3 kg par habitant. L’année 2020 avait vu une augmentation de la consommation de volaille, tandis que les chiffres de 2021 montrent une légère diminution. Cela signifie que tous les types de viande sont désormais en déclin dans le pays. Les recherches montrent également que la consommation allemande de viande représente moins d’un tiers de ce qu’elle était en 1978.

“Les consommateurs allemands ont une alimentation de plus en plus variée. Ils aiment essayer de nouvelles choses et, d’après notre enquête, leurs assiettes est colorée et variée. Une alimentation équilibrée ne comprend pas de la viande et des saucisses tous les jours”, a déclaré la ministre fédérale allemande de l’alimentation Julia Klöckner en 2020.

Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide