Un changement important est imminent en Chine, où 90 % des consommateurs veulent du cuir végane



Une étude réalisée en Chine auprès des consommateurs indique qu’il pourrait y avoir une forte baisse des achats de produits en cuir animal, puisque 90 % des clients déclarant préférer les alternatives au cuir.

L’étude de la Material Innovation Initiative (MII), réalisée en collaboration avec le North Mountain Consulting Group, montre que le cuir nouvelle génération pourrait être largement accepté sur les marchés urbains chinois, car la quasi-totalité des personnes interrogées se sont montrées ouvertes à l’achat d’alternatives au cuir.

Plus de 70 % des personnes interrogées ont expliqué qu’elles recherchaient des alternatives en raison de préoccupations liées à l’environnement, tandis que 62 % étaient préoccupées par le bien-être animal. D’autres facteurs qui incitent les consommateurs à éviter le cuir conventionnel sont l’expression personnelle et le fait d’avoir un meilleur rapport qualité-prix.

Bolt Threads Mylo
© Bolt Threads

Nicole Rawling, cofondatrice et directrice générale de MII, a déclaré : “Les consommateurs veulent acheter des produits qui sont en accord avec leurs valeurs, et ils sont de plus en plus conscients que le cuir animal ne l’est pas. La production de cuir contribue aux émissions de gaz à effet de serre, à la pollution chimique nocive et aux effets négatifs sur la santé des travailleurs et des communautés environnantes.”

“En outre, la production de cuir repose sur la peau d’environ 1,4 milliard d’animaux chaque année, un fait que de nombreux consommateurs trouvent dérangeant. La création d’alternatives au cuir de nouvelle génération qui surpassent le cuir à la fois sur le plan fonctionnel et éthique pourrait conduire à une transformation totale du marché du cuir en s’éloignant des options animales.”

Les résultats mettent en évidence les opportunités et les défis pour les spécialistes des matériaux, les startups et les marques qui travaillent à la mise au point de substituts au cuir d’origine animale.

Le marché du cuir alternatif est en plein essor, avec une valeur de marché estimée à 89,6 milliards de dollars d’ici à 2025. Parallèlement, le chiffre d’affaires de l’industrie de la mode en Chine devrait atteindre 383 milliards de dollars en 2021, soit 44 % du marché total mondial.

Miomojo
© Miomojo

En réponse à cette étude, Allen Zelden, président du forum numérique éco-conscient FUTUREVVORLD et fondateur d’Intrinity Global, a déclaré que ces données sont un excellent exemple de l’intérêt pour les produits alternatifs d’origine végétale qui émergent sous diverses formes.

Allen Zelden, qui a réagi le mois dernier à une déclaration cinglante de l’industrie mondiale du cuir concernant les produits alternatifs qui, d’après eux, “s’approprient l’image du cuir et dénigrent l’article authentique”, a déclaré : “Il est clair que la pandémie a mis en évidence les risques pour la santé publique et la durabilité de notre dépendance à l’égard de l’agriculture animale industrielle. Le cuir alternatif représente une opportunité pour toutes les industries qui cherchent à réduire les risques de leurs chaînes d’approvisionnement afin de permettre la continuité, tout en adoptant des options plus respectueuses de l’environnement et de l’éthique.”

“Les prix des peaux de cuir ont récemment atteint des niveaux records puisque les prix sont au plus bas. De nombreuses industries mondiales comme celles de la mode et de l’automobile recherchent de plus en plus d’alternatives malgré ces prix historiquement bas. Il est donc probable que nous assistions à une révolution plus que nécessaire de l’économie des matériaux, grâce à une plus grande sensibilisation du grand public et à une augmentation des investissements dans les cuirs alternatifs, compte tenu notamment de leur statut naissant.”

Next Gen materials
© FutureVVorld

“Bien que la taille de l’échantillon à l’origine de ces données soit relativement faible (501 participants seulement) par rapport à l’immense taille, aux diverses cultures et idéologies de la population chinoise, c’est un signe fort que la réduction de la demande de cuir pourrait finalement conduire à une industrie de la viande moins durable économiquement, puisque le cuir en est un important sous-produit.”

En juin, la Material Innovation Initiative a publié un document inédit intitulé State of the Industry Report : Next-Gen Materials (État actuel de l’industrie : les matériaux de nouvelles générations), révélant que 1,29 milliard de dollars ont été investis dans cette catégorie entre 2015 et 2021. Le rapport a également révélé qu’il existe 74 entreprises Next Gen en activité, dont 49 dans la catégorie du cuir végane.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide