L’industrie des algues connaît une croissance majeure : les investissements augmentent de 36 % et atteignent 168 millions de dollars



L’industrie des algues a vu son nombre d’opérations d’investissement doubler tandis que le montant investi a augmenté de 36 % pour atteindre 168 millions de dollars en 2021. Les nouveaux chiffres montrent l’émergence d’une industrie des algues dynamique en dehors de l’Asie.

Les données proviennent d’une nouvelle étude de Phyconomy montrant que le nombre de nouvelles startups liées aux algues a augmenté de 50% au cours des deux dernières années. Selon le rapport, l’Europe a l’écosystème de startups d’algues le plus actif, bien que les startups nord-américaines attirent plus facilement des capitaux.

Phyconomy seaweed trendssnacks
Évolution des recherches Google pour le terme “seaweed snacks” entre 2006 et 2021 © Phyconomy

Phyconomy est un portail d’information sur l’industrie des algues créé en 2020 pour suivre l’émergence de l’économie des algues. Parmi les autres points clés de son rapport, citons le fait que le milieu de la chaîne de valeur est mal desservi sur le terrain, car la transformation et la distribution manquent d’innovateurs et d’entrepreneurs. La bioraffinerie écossaise d’algues Oceanium a toutefois récemment levé 2 millions de livres sterling lors d’un tour de table de financement auquel participait le WWF.

L’écosystème des startups d’algues marines

Parmi les plus importantes levées de fonds en 2021, citons 18 millions de dollars pour New Wave Foods, le spécialiste des crevettes végétales soutenu par Tyson, et 13,5 millions de dollars pour Notpla, l’innovateur en bioplastiques à base d’algues. Les algues n’ayant besoin ni de terre, ni d’eau douce, ni d’engrais, elles représentent une culture hautement durable dont les applications s’étendent à de nombreux secteurs, de l’alimentation aux produits pharmaceutiques en passant par les textiles et plus encore.

notpla
© Notpla. Crédit photo : David Lineton

“Les algues sont un élément important de l’écosystème terrestre et elles ont le potentiel d’être un outil puissant pour absorber les émissions de carbone et ralentir le réchauffement climatique”, explique Frances Wang, responsable du programme d’élimination du dioxyde de carbone pour la Fondation ClimateWorks, qui a soutenu le rapport. “Le rapport de Phyconomy éclaire la manière dont les ressources circulent vers cette industrie en plein essor, ce qui a des implications importantes pour le développement des algues en tant que solution climatique.”

Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide