Roquette vient d’ouvrir un centre d’expertise sur les protéines végétales dans les Hauts-de-France



Alors qu’un Centre d’innovation pour les aliments cultivés et une Association pour les protéines alternatives sont en train d’être créés en Suisse, Roquette, l’un des leaders mondiaux en termes d’ingrédients d’origine végétale vient d’annoncer l’ouverture d’un Centre d’expertise sur les protéines végétales.

Ce centre de 2 000 mètres carrés, implanté sur son site de Vic-Sur-Aisne (Hauts-de-France), sera entièrement dédié aux protéines végétales. Il élargira le champ des possibles en termes d’innovation alimentaire, de développement de nouvelles protéines et de nouvelles technologies de production. Cet accélérateur de R&D permettra à Roquette de soutenir ses ambitions de croissance et de contribuer davantage à la révolution alimentaire et à la gastronomie végétale.

Outre l’extension de sa gamme de protéines de pois et de blé, Roquette a l’intention d’introduire plusieurs nouvelles sources de protéines tous les cinq ans. Ce nouvel atout offre un énorme potentiel pour tester des ingrédients innovants, développer les ingrédients existants et proposer une cuisine végétale savoureuse et nutritionnelle pour les alternatives à la viande et aux produits laitiers.

L’investissement de 11 millions d’euros dans ce nouveau centre d’expertise s’appuiera sur les 40 ans d’expérience de Roquette dans la recherche et la production de protéines végétales et renforcera la position du groupe en tant que leader pour les marchés de l’alimentation, de la nutrition et de la santé.

roquette jeremy burks
Jeremy Burks © Roquette

Selon Jeremy Burks, Senior Vice President of Plant Proteins chez Roquette, “être un leader dans le domaine des protéines végétales nécessite à la fois de s’appuyer sur l’expérience passée et d’investir dans les innovations futures”.

Pour aller plus loin, Roquette a lancé un vaste programme d’investissement afin de garantir que l’approvisionnement en protéines végétales soit sûr, sécurisé et durable. L’investissement de Vic-sur-Aisne fait partie de ce programme de plus d’un demi-milliard d’euros, qui comprend également l’investissement dans un site de protéines végétales texturées à Horst (Pays-Bas) et la construction de la plus grande usine de protéines de pois au monde à Portage la Prairie, dans le Manitoba (Canada), qui commencera à produire avant la fin de 2021. 

Le marché des protéines végétales est un secteur très attractif, et sa forte croissance reflète la demande pour une nouvelle gastronomie végétale offrant des goûts délicieux, prenant soin de la santé des consommateurs, du bien-être animal et préservant l’environnement.

Publicité

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide
  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide