Alternatives à la viande et au poisson

AgriFiber propose le label Upcycled Certified™ pour les produits alternatifs utilisant ses fibres

La société américaine AgriFiber Solutions a annoncé que son portefeuille d’ingrédients à base de fibres insolubles offre désormais aux formulateurs d’alternatives à la viande et aux produits laitiers la possibilité d’inclure la revendication Upcycled Certified™ sur les étiquettes de leurs produits.

Développé par l’Upcycled Food Association, le programme Upcycled Certified™ est le premier programme de certification tierce partie au monde pour les ingrédients et les produits alimentaires recyclés. L’étiquette sur l’emballage, qui aide les détaillants à présenter les produits upcyclés sur les étagères et permet aux clients de savoir quels produits sont certifiés upcyclés, est la pièce maîtresse du programme et donne aux clients la possibilité de réduire les déchets alimentaires à chaque achat.

L’Upcycled Food Association a annoncé la certification fin 2021 et estime que l’utilisation de biens et d’ingrédients Upcycled Certified™ réduira les déchets alimentaires de plus de 703 millions de livres par an. AgriFiber Solutions est l’une des 17 premières entreprises qui fournissent des produits Upcycled Certified™.

© AgriFiber Solutions

Pertinence du label Upcycled Certified™

Les aliments upcyclés contiennent souvent des matériaux qui ne seraient pas vendus autrement, comme des aliments avariés, des sous-produits et des restes de transformation alimentaire. Les aliments recyclés étant une nouvelle catégorie d’aliments, ils doivent surmonter plusieurs obstacles, comme trouver la bonne stratégie marketing pour faire comprendre aux clients leur importance et leur impact.

Un article scientifique publié dans la revue Foods affirme que “les aliments recyclés sont des produits à valeur ajoutée et, par conséquent, si leur production entraîne également le développement d’aliments sains, nutritifs et respectueux de l’environnement, les gens pourraient être plus enclins à acheter et à consommer ces aliments.”

La conclusion suggère que ce sont surtout les entreprises du secteur végétal qui peuvent bénéficier de l’étiquetage Upcycled Certified™, car elles offrent des alternatives nettement plus saines par rapport aux produits carnés et laitiers conventionnels, et pourraient donc parvenir plus facilement à faire accepter les produits upcyclés par les consommateurs.

“Tant d’organisations persuadent de manière trompeuse le public que leurs produits et leurs politiques sont respectueux de l’environnement “, a déclaré Jonathan Kahn, PDG d’AgriFiber. “Mais lorsque vous tenez une loupe sur certaines de ces entreprises, vous voyez souvent que ce n’est que du marketing. À l’heure du ‘greenwashing’, les ingrédients Upcycled Certified™ sont une opportunité pour les marques de raconter une histoire de durabilité authentique, transparente et validée, à laquelle les consommateurs peuvent se fier. Que ce soit dans une injection ou une marinade ou dans une saucisse ou une galette, nos ingrédients offrent l’étiquette propre, l’opportunité fonctionnelle dont les formulateurs ont besoin pour remplacer les propriétés épaississantes et gélifiantes pour lesquelles ils ont compté sur le carraghénane”, conclut Kahn.

Share

A la une de la Presse Végane

repas végétalien

Photo : @defaultveg sur Instagram

A la une de la Presse Végane
Dans les hôpitaux new-yorkais, les repas végétaliens deviennent l’option par défaut

ACCRO

© ACCRO

A la une de la Presse Végane
ACCRO remporte le challenge Découverte Carrefour 2022 grâce à son haché végétal

La Vie

© La Vie

A la une de la Presse Végane
La Vie™ lance une campagne d’affichage symbolique et inédite à Haarlem, première ville au monde à interdire la promotion publicitaire de viande

Interviews

Cocoriton

© Cocoriton

Interviews
Cocoriton : “En créant Cocoriton, nous voulions remettre les agriculteurs français au cœur du sujet en proposant des produits qui les rémunèrent justement et avec un véritable équilibre nutritionnel”

© Meurens Natural

Interviews
Meurens Natural : “Nous avons été les premiers à produire des sirops d’avoine qui peuvent être utilisés pour produire des boissons à base d’avoine”

Andreas Herber de BENEO

Andreas Herber © BENEO

Interviews
BENEO : “Notre sondage a révélé qu’un consommateur sur quatre dans le monde s’identifie comme flexitarien et que la moitié d’entre eux s’intéresse aux produits végétaliens”