Ce que l’évaluation publique de Benson Hill à 2 milliards de dollars signifie pour les protéines alternatives



Benson Hill prévoit de s’introduire en bourse en fusionnant avec une Société d’Acquisition à Usage Spéciale (SPAC) dans le cadre d’une opération qui valorise l’entreprise de technologie végétale basée à St Louis, aux États-Unis, à 2 milliards de dollars. Benson Hill développe des versions génétiquement modifiées et sélectionnées de cultures utilisées dans les produits de protéines alternatives. L’augmentation du capital prévu pour cette opération qui s’élève à 625 millions de dollars accélère la capacité de Benson Hill à faire baisser le coût des aliments véganes.

Benson Hill prévoit de commencer la production commerciale de son concentré de protéines de soja et de pois jaunes qui commencera l’année prochaine. L’entreprise affirme pouvoir développer des variétés de soja et de pois qui mûrissent plus rapidement, ont une teneur en protéines plus élevée ou une meilleure saveur, ce qui permettra une économie de temps et de ressources dans la production de protéines alternatives.

Les SPAC sont des entreprises fictives qui lèvent des fonds par le biais d’une OPI afin d’introduire en bourse une entreprise privée grâce à une fusion à une date ultérieure. Les nouvelles versions de cultures de Benson Hill seront également utilisées dans l’industrie de l’alimentation animale.

“Cela nous positionne de manière à passer à un autre niveau de croissance”, a déclaré le PDG Matt Crisp au Wall Street Journal.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide
  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide