Le magasin Iceland dépose le terme “Flexitebruary” pour encourager le choix d’alternatives végétales y compris après le Veganuary



Après avoir constaté une forte augmentation des ventes de produits végétaliens pendant la campagne Veganuary, le supermarché britannique Iceland tente de déposer une marque pour le terme “Flexitebruary”. La chaîne a l’intention de placer ce terme sur une vaste gamme de produits, qu’ils soient à base de viande ou de plantes, dans l’espoir de poursuivre le boom des ventes de produits à base de plantes enregistré en janvier.

Iceland espère que cette initiative encouragera les consommateurs à remplacer une partie des produits carnés qu’ils achètent par des produits veggies, en février et au-delà. Il ne s’agit pas d’une approche entièrement nouvelle pour la chaîne, qui cible les flexitariens depuis quelques années déjà.

“Répondre aux besoins des marchés végétaliens, végétariens et flexitariens en pleine croissance fera partie intégrante de notre développement alimentaire à l’avenir, et nous continuerons à innover en utilisant des ingrédients végétaliens”, avait déclaré le chef cuisinier d’Iceland à vegconomist en 2018.

Iceland supermarché
© Iceland

L’offre végétale d’Iceland

Il y a quelques années, Iceland a lancé une gamme végétalienne primée appelée No Meat, qui comprend désormais des produits tels que des hamburgers, des saucisses, des bâtonnets sans poisson, des pizzas, etc. La marque No Meat a été rachetée par le collectif LIVEKINDLY l’année dernière dans le cadre d’une collaboration entre les deux entreprises. Quelques mois plus tard, Iceland a annoncé qu’elle allait lancer les marques LIVEKINDLY telles que Fry’s, Oumph! et LikeMeat dans plus de 1000 magasins, doublant ainsi sa gamme végane.

“Nous pensons que l’idée d’Iceland d’organiser un mois de février sur le thème du flexitarisme est brillante”, a déclaré Toni Vernelli, de Veganuary, à The Grocer. “Certaines [personnes] embrassent le véganisme avec enthousiasme et jurent de ne jamais revenir en arrière, mais d’autres prennent de nouvelles habitudes et travaillent à une alimentation plus axée sur les végétaux. Tous ces changements ont un impact positif pour les animaux et la planète, et c’est ce qui compte pour nous.”

Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide