Un rapport de abillion révèle que 51% des utilisateurs américains souhaitent réduire leur consommation de viande



L’application végétalienne et durable abillion a publié “Understanding the American Plant-based Consumer” (Comprendre le consommateur américain des aliments végétaliens), un rapport détaillé sur les attitudes et les comportements des consommateurs américains à l’égard des aliments végétaliens.

Influences du secteur

Parmi les principales conclusions, abillion note que l’application a vu une augmentation marquée du nombre d’utilisateurs américains non végétaliens s’intéressant aux aliments végétaliens. Ces membres représentent 51 % de sa base de données d’utilisateurs américains.

En analysant près de 1,4 million d’avis sur sa plateforme numérique pendant trois ans, abillion dit avoir découvert cinq tendances dans le secteur :

  1. L’intérêt pour le mouvement végétal est le plus fort en Californie, à New York et en Floride. Les femmes millenials et de la génération Z, qui représentent 65 % des membres américains d’abillion, sont à la tête de l’enthousiasme pour le mode de vie végane.
  2. La santé reste la principale motivation de la plupart des acheteurs de viande alternative, 47 % d’entre eux l’ayant choisie comme priorité absolue, contre 33 % qui ont indiqué des préoccupations éthiques.
  3. Chez les jeunes Américains, le mode de vie “réductionniste”, par lequel les individus réduisent activement leur consommation de viande, est très populaire et devrait constituer un point de transition vers le véganisme dans les années à venir.
  4. L’augmentation de la popularité des snacks végétaliens représente une opportunité importante pour l’industrie alimentaire. Le segment du snacking est actuellement évalué à 32 milliards de dollars et devrait croître à un taux de croissance annuel moyen de 8,7 %.
  5. La catégorie des soins de la peau durables, notamment les produits solaires, a connu une croissance d’environ 35 %.
abillion
© abillion

Une vague croissante

Le rapport souligne également une étude réalisée en janvier 2022 par l’université d’État de l’Oklahoma, selon laquelle environ 10 % des Américains de moins de 18 ans se considèrent comme végétaliens ou végétariens. Dans l’ensemble, le rapport indique que les entreprises véganes doivent innover en matière de produits et de marketing pour répondre aux préoccupations convergentes des consommateurs en matière de santé, d’environnement et d’éthique.

“Les États-Unis sont l’un de nos principaux marchés, puisqu’ils représentent 22 % de notre communauté mondiale. C’est passionnant pour nous de partager des informations sur les préférences de notre communauté américaine”, déclare Vikas Garg, fondateur et PDG d’abillion.

Vegano Foods
© Vegano Foods

Il ajoute : “Nous partageons ces informations afin de favoriser l’adoption et la défense des intérêts des consommateurs et de contribuer à ce que les options végétaliennes soient appréciées par les personnes et les entreprises du monde entier. Par-dessus tout, le travail que nous faisons ici a un impact positif direct sur l’environnement et les animaux. Je vois abillion comme un catalyseur de changements significatifs et intentionnels pour l’avenir.”

Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide