A la une de la Presse Végane

Le pavillon des systèmes alimentaires de la COP27 positionnera l’alimentation comme élément clé permettant de lutter contre le changement climatique

Une coalition de 15 organisations alimentaires a annoncé qu’elle accueillerait un Pavillon des systèmes alimentaires à la COP27, la conférence des Nations Unies sur le changement climatique.

Ce groupe diversifié comprend des décideurs politiques, des scientifiques, des agriculteurs, des jeunes et bien d’autres, les secteurs public, privé et à but non lucratif seront tous représentés. Les co-organisateurs sont Clim-Eat, Coalition of Action for Soil Health (CA4SH), EIT Food, Environmental Defense Fund, FOLU, Good Food Institute, Infarm, SNV et Yara International.

Les partenaires de la session sont Aleph Farms, Food Tank, Just Rural Transition, One Acre Fund et Rabobank, tandis que les partenaires de soutien sont l’Organisation mondiale des agriculteurs, le Forum mondial de l’alimentation, YPARD, IAAS World et YOUNGO.

La COP et le changement du système alimentaire

Malgré l’énorme proportion d’émissions provenant de l’industrie alimentaire, c’est la première année que la COP présente des pavillons liés au changement du système alimentaire. ProVeg International accueille également un pavillon lors de l’événement, intitulé Food4Climate.

ProVeg International
Image fournie par ProVeg International

Selon la coalition du pavillon des systèmes alimentaires, la transformation des systèmes alimentaires mondiaux pourrait générer 4 500 milliards de dollars par an de nouvelles activités économiques, au bénéfice de la justice sociale et de la sécurité alimentaire, ainsi que du climat.

“Mettre l’alimentation au centre des échanges”

Lors du sommet de la COP26 de l’année dernière, des progrès ont été réalisés en matière de changement des systèmes alimentaires, notamment des accords visant à réduire le méthane et la déforestation. Toutefois, les coorganisateurs du Pavillon affirment qu’ils vont faire pression pour que de nouveaux progrès soient réalisés et pour “mettre l’alimentation au centre des échanges” lors de la COP27, grâce à des solutions couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire.

“C’est formidable de pouvoir enfin mettre l’alimentation à l’ordre du jour de la COP27 et de parler aux gouvernements de la manière dont notre système alimentaire mondial peut passer du statut de cause du changement climatique à celui de solution”, a déclaré Alice Ravenscroft, responsable des politiques au Good Food Institute Europe.

“Les viandes végétales et cultivées sont essentielles pour satisfaire la demande croissante de viande avec une fraction des émissions de l’agriculture animale industrielle. Et parce qu’ils nécessitent beaucoup moins de terres, ces aliments peuvent soutenir la sécurité alimentaire mondiale tout en créant un espace pour la restauration de la nature et une agriculture plus durable. Je suis impatient de parler aux décideurs politiques lors de la COP27 de la manière dont l’investissement dans la recherche en libre accès peut aider à concrétiser l’énorme potentiel de ces protéines durables.”

Share

A la une de la Presse Végane

repas végétalien

Photo : @defaultveg sur Instagram

A la une de la Presse Végane
Dans les hôpitaux new-yorkais, les repas végétaliens deviennent l’option par défaut

ACCRO

© ACCRO

A la une de la Presse Végane
ACCRO remporte le challenge Découverte Carrefour 2022 grâce à son haché végétal

La Vie

© La Vie

A la une de la Presse Végane
La Vie™ lance une campagne d’affichage symbolique et inédite à Haarlem, première ville au monde à interdire la promotion publicitaire de viande

Interviews

Cocoriton

© Cocoriton

Interviews
Cocoriton : “En créant Cocoriton, nous voulions remettre les agriculteurs français au cœur du sujet en proposant des produits qui les rémunèrent justement et avec un véritable équilibre nutritionnel”

© Meurens Natural

Interviews
Meurens Natural : “Nous avons été les premiers à produire des sirops d’avoine qui peuvent être utilisés pour produire des boissons à base d’avoine”

Andreas Herber de BENEO

Andreas Herber © BENEO

Interviews
BENEO : “Notre sondage a révélé qu’un consommateur sur quatre dans le monde s’identifie comme flexitarien et que la moitié d’entre eux s’intéresse aux produits végétaliens”