Etude : Les protéines alternatives pourraient représenter 11 % du marché mondial des protéines d’ici 2035, mais la parité des prix est essentielle



L’investisseur Blue Horizon a publié un nouveau rapport intitulé Food For Thought : The Protein Transformation dans lequel il examine comment le marché des protéines alternatives va évoluer dans les années à venir et ce que cela signifie pour les investisseurs.

Selon le rapport, un dixième de la viande, des œufs et des produits laitiers consommés dans le monde sera probablement constitué de protéines alternatives d’ici à 2035 et les revenus des entreprises spécialisées dans les protéines alternatives atteindront 290 milliards de dollars. Cette évolution permettrait d’économiser une gigatonne de dioxyde de carbone, soit l’équivalent de la neutralité carbone du Japon pendant une année entière. De plus, ce la permettrait également d’économiser suffisamment d’eau pour approvisionner Londres pendant quatre décennies.

Si certaines conditions sont réunies, la part de marché des protéines alternatives pourrait être encore plus importante. Un prix, un goût et une texture équivalents à ceux des protéines animales conventionnelles, ainsi qu’une efficacité accrue et le soutien des autorités de réglementation, pourraient entraîner une augmentation de 22 % de la consommation de protéines alternatives d’ici 2035.

Better Meat Co.
© Better Meat Co.

Actuellement, les protéines alternatives ne représentent que 2 % du marché mondial des protéines. Cependant, le rapport Blue Horizon cite une étude récente selon laquelle 77 % des consommateurs sont au moins quelque peu ouverts à l’idée d’essayer des protéines alternatives. Pour de nombreuses personnes interrogées, la réduction du coût et l’amélioration du goût les convaincraient à changer leur mode de consommation.

Un grand nombre d’entreprises travaillent déjà au développement d’innovations dans le domaine des protéines alternatives. L’an dernier, les investissements dans le secteur ont triplé pour atteindre 3,1 milliards de dollars et un rapport a récemment prédit que le marché des protéines alternatives vaudrait 155 milliards de dollars en 2027.

“L’année 2020 a été une année clé pour les protéines alternatives, avec des investissements records affluant dans tous les segments de l’industrie”, a déclaré Caroline Bushnell, directrice de l’engagement des entreprises chez GFI. “C’est encore un autre signe du potentiel important que le secteur privé voit dans cette industrie mondiale en pleine croissance. Bien que le montant de 2020 ait battu des records, davantage d’investissements sont nécessaires, tant de la part du secteur public que du secteur privé, pour répondre à l’urgence du moment.”

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide
  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide