La startup lilloise Vegskin développe une nouvelle matière végane à partir de bananes et de mangues



Voici quelques mois, nous avions traité le sujet des alternatives véganes au cuir actuellement disponibles sur le marché. Nous avions parlé de cuir de pomme, de raisin, d’ananas, de liège, de champignons, de cactus et bien plus encore… mais le cuir de banane et de mangue manquaient jusqu’alors à l’appel.

Désormais les bananes et mangues non commercialisables sont également revalorisées grâce au travail de R&D conduit par Loïc Debrabander et Anaelle Picavet, cofondateurs de Vegskin. Leur objectif était d’éviter à tout prix la pétrochimie en valorisant des déchets alimentaires pour avoir un impact environnemental moindre. 

logo vegskin

“Le cuir dans le monde c’est plus d’un milliard de bêtes qui sont tuées pour pouvoir assouvir les besoins en cuir et c’est 10 000 tonnes de produits chimiques qui sont déversées dans le Gange. Donc nous avons voulu lutter contre ça en apportant une solution qui soit vraiment verte et qui permette de minimiser l’impact des matières que l’on porte au quotidien sur l’environnement.”, explique Loïc Debrabander sur la radio France Bleu.

Après avoir cherché des alternatives au cuir et s’être rendu compte qu’elles étaient finalement assez chimiques et peu écologiques, les deux lillois ont initié leur démarche de R&D sur plusieurs fruits et légumes pour trouver une solution végane et durable. La banane et la mangue se sont alors avérées être les alternatives les plus proches du cuir. La matière obtenue est ainsi biodégradable, résistante tout en étant souple et facile d’utilisation.

fruits
© exclusive-design – stock.adobe.com

L’utilisation de Vegskin permet également d’économiser des milliers de litres d’eau, puisque d’après la startup, ce matériau nécessite 0 litre d’eau alors que la production de cuir animal nécessite environ 15 000 litres d’eau pour 1 kg de matière.

Ce projet vient également d’être élu lauréat d’un programme d’aides de l’entreprise Baudelet Environnement, spécialisée dans la collecte et la revalorisation des déchets. Cette aide permettra notamment de mettre en place une ligne de production semi-industrielle et de lancer Vegskin d’un point de vue commercial.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide