La loi sur la viande cultivée fait une percée aux Pays-Bas : l’échantillonnage public est approuvé



L’industrie européenne de la viande cultivée fait un grand pas en avant. En effet, le gouvernement des Pays-Bas a adopté une motion visant à légaliser l’échantillonnage des produits de viande cultivée. Cette avancée juridique pourrait ouvrir la voie à la vente de la viande cultivée dans les supermarchés d’ici quelques années, selon les fabricants néerlandais.

“La viande cultivée mérite une chance équitable et c’est pourquoi nous devons rendre les dégustations possibles”.

La motion, proposée par les partis D66 et VVD, a été adoptée à la Chambre des représentants cette semaine, rendant légalement possible l’organisation d’échantillonnages publics de produits à base de viande cultivée. Bien que l’échantillonnage public visant à obtenir l’acceptation, le soutien et le retour d’information soit actuellement légal dans de nombreux pays européens, la loi freinait certains des leaders néerlandais du mouvement de la viande cultivée, comme Mosa Meat.

Mosa Meat
Mosa Meat’s Fat Team © Mosa Meat

Le pionnier néerlandais de la viande cultivée Mosa Meat, qui a mis au point le premier burger de bœuf cultivé au monde en 2013, a récemment reçu une subvention de 2 millions d’euros pour faire progresser l’agriculture cellulaire et introduire le bœuf cultivé sur le marché européen. Basée à Maastricht, Mosa Meat est soutenue par la Mitsubishi Corporation et Leonardo DiCaprio, entre autres et a récemment clôturé un cycle de série B à 85 millions de dollars.

Approbation réglementaire en Europe

L’approbation réglementaire de la viande cultivée sur le marché de détail de l’UE est, d’une part, un processus clairement défini, mais, d’autre part, susceptible d’être long. L’Autorité européenne de sécurité des aliments procède à une évaluation des risques et émet un avis scientifique sur la sécurité et les aspects nutritionnels des produits, avant l’approbation finale de la Commission européenne et des représentants de tous les États membres de l’UE.

En parallèle, les lobbies de la viande et des produits laitiers de l’UE ont tenté de limiter la façon dont les produits végétaliens peuvent être commercialisés et l’on craint que la viande cultivée ne soit confrontée à des défis similaires.

“Avec une utilisation minimale de l’eau, des terres et des émissions de gaz à effet de serre et beaucoup moins de souffrance animale”, a déclaré Tjeerd de Groot, du parti D66, à RTL Nieuws. “La viande cultivée mérite une chance équitable et c’est pourquoi nous devons rendre les dégustations possibles.”

Articles récents




  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide
  • Le newsletter vegconomist :
    actualités pour les décideurs

     

    Inscrivez-vous au newsletter vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.


    Je ne reçois pas la newsletter vegconomist, que puis-je faire ?


    Cliquez ici pour ajouter vegconomist à votre liste de contacts mails pour être sûr.e.s de bien recevoir notre newsletter.

    Adresse e-mail non valide