Schouten lance des bâtonnets de poisson véganes et profite d’une demande exponentielle grâce à Seaspiracy



Le producteur néerlandais Schouten annonce que des bâtonnets de poisson véganes seront lancés ce mois-ci, ainsi que d’autres substituts de poisson dans les mois à venir. Pour rappel, l’entreprise avait déjà lancé son thon végétal en janvier dernier, ainsi que des morceaux de poulet et de bœuf véganes le mois dernier, qui, d’après Schouten, deviendront plus populaires que leurs homologues conventionnels. 

Annemiek Vervoort, chef de produit, note que la croissance de la demande de produits de la mer véganes a été exponentielle, surtout depuis la sortie du documentaire Seaspiracy, qui a ouvert les yeux à des millions de téléspectateurs dans le monde. “Nous avons remarqué que le documentaire Seaspiracy de Netflix a eu un fort impact sur les gens et a contribué à une prise de conscience croissante de l’importance des alternatives végétales au poisson. Cela va encore augmenter la demande de substituts de poisson.”, explique-t-elle.

Bâtonnets sans poisson Schouten
© Schouten

Schouten, qui a été fondée en 1990 et était alors la première entreprise néerlandaise à développer des substituts de viande à base de protéines végétales, a créé les Fishless Sticks (bâtonnets sans poisson) à base de riz et de blé. Le produit sera disponible dans le monde entier pour ses clients dans les canaux du commerce de détail, de la restauration hors foyer et de l’industrie alimentaire.

En réponse à cet engouement du marché suite au film révolutionnaire, elle ajoute : “Nous voulons développer des alternatives durables et savoureuses qui réduisent la pression et l’impact sur les océans. Nous prévoyons d’ajouter trois autres substituts de poisson à notre gamme de produits avant l’été.”

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide