Les universités berlinoises vont supprimer 96 % de la viande des menus de leurs cantines pour réduire l’impact négatif sur le climat



En réponse à la demande populaire des étudiants, les repas des cantines de Berlin deviennent encore plus respectueux du climat. Selon dpa, un “lundi sans viande” est prévu, ainsi qu’un élargissement général de la gamme de plats végétariens et végétaliens à partir du prochain semestre.

“Le nouveau concept nutritionnel a été développé notamment parce que les étudiants nous ont demandé à plusieurs reprises de rendre l’offre alimentaire des réfectoires encore plus respectueuse du climat”, explique Daniela Kummle du Studierendenwerk.

À l’avenir, les options végétariennes et végétaliennes constitueront la majorité du menu des cantines berlinoises, la viande et le poisson ne représenteront plus que 4 % du menu. Selon Daniela Kummle, les réfectoires de la ville proposent chaque jour depuis des années un repas dit “végétalien climatique”, qui se caractérise par son empreinte carbone particulièrement faible.

Outre les changements de menu annoncés, de nombreuses universités berlinoises s’engagent dans d’autres domaines en faveur de l’environnement et ont mis en place des concepts complets de protection du climat. L’Université technique (TU) de Berlin, par exemple, s’est fixé pour objectif de devenir neutre sur le plan climatique d’ici 2045. Les bâtiments doivent notamment être rénovés dans un souci d’efficacité énergétique. Des centaines d’employés veulent également éviter les vols court-courriers pour les voyages d’affaires et ont signé un engagement allanr dans ce sens.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide