Une entreprise créée par l’Université de San Diego lancera du thon fabriqué à base d’algues d’ici fin 2021



L’entreprise américaine Triton Algae Innovations, dérivée de l’Université de Californie San Diego, travaille sur des produits à base d’algues depuis plus de sept ans. Ils sont désormais sur le point de lancer une alternative au thon.

Il existe déjà plusieurs alternatives aux produits de la mer sur le marché, beaucoup sont à base de protéines de soja ou de riz. Mais comme l’a souligné le fondateur de Sophie’s Kitchen and Bionutrients, Eugene Wang, il y a un problème : ces produits manquent généralement de la teneur en oméga 3 des produits de la mer, ce qui signifie qu’ils ne sont pas équivalents sur le plan nutritionnel.

La solution de Wang était alors d’utiliser des algues, puisque c’est la source d’oméga 3 des poissons. Triton est parvenu à la même conclusion, en cultivant des espèces d’algues d’eau douce dans des cuves de fermentation pour produire à la fois des protéines végétales et des protéines de mammifères.

Comme la startup californienne Trophic, Triton pense que les algues rouges ont le plus grand potentiel d’utilisation dans les produits de la mer et les substituts de viande. Cela est dû à sa couleur et à son profil nutritionnel.

Triton Algae Innovations
© Triton Algae Innovations

Les algues rouges sont produites en exposant des algues vertes à la lumière UV, produisant ainsi de l’hème. Initialement, l’entreprise avait prévu d’extraire l’hème et de jeter le reste des algues, mais elle s’est vite rendu compte qu’il y avait un énorme potentiel dans l’utilisation de l’ingrédient entier puisqu’il est riche en protéines et en oméga 3.

D’après Triton, les algues rouges seront un ingrédient clé de son alternative au thon, qui sera bientôt lancée sur le marché. L’entreprise travaille avec une entreprise de conditionnement dans l’espoir de fabriquer le thon à échelle commerciale d’ici la fin de l’année.

Le lancement sera un “essai pratique” visant à évaluer le potentiel du produit. Pour l’instant, les algues seront combinées avec des protéines végétales, mais l’entreprise affirme qu’elle espère, à terme, fabriquer ses produits entièrement à partir d’algues. Triton rejoint d’autres entreprises, telles que The Dutch Weed Burger et Algaia, qui utilisent également des algues pour fabriquer des substituts de viande meilleurs et plus nutritifs.

Articles récents




  • Le bulletin d'information vegconomist :
    actualités pour les décideurs

    Inscrivez-vous au bulletin d'information vegconomist et recevez régulièrement les nouvelles les plus importantes du monde des produits véganes et de l'économie végane.

    Adresse e-mail non valide