Alternatives au fromage

Un ancien directeur de Shell s’apprête à développer un fromage fabriqué à partir d’okara upcyclé

Les sociétés de Singapour Republic Polytechnic (RP) et SoiLabs, filiale de Hafnium Ventures, ont annoncé leur partenariat dont l’objectif est de développer un fromage de soja fabriqué à partir d’okara, un sous-produit upcyclé de la production du lait de soja, à l’aide d’une technologie exclusive.

“Le fromage de soja occupe une position unique dans le secteur des protéines alternatives, qui évolue rapidement” – Francis Tan, ancien directeur de Shell.

Hafnium Ventures

Hafnium Ventures et Republic Polytechnic (RP) ont récemment signé un protocole d’accord et Hafnium Ventures a alloué 144 000 dollars de capital dans cette initiative.

Hafnium Ventures, la division foodtech de la société d’investissement Hafnium Hafaway, est la société mère de SoiLabs. Hafnium Hafaway est connue pour favoriser les startups dans les secteurs de la technologie alimentaire, des matériaux naturels et des produits chimiques spécialisés.

Selon The PEAK, lorsque l’ancien cadre supérieur de Shell, Francis Tan, a lancé la société de capital privé Hafnium Hafaway avec ses cofondateurs en 2017. Il s’est focalisé sur les entreprises du secteur de la chimie, cependant, lorsqu’il a commencé interagir avec des entreprises de production d’arômes et d’aliments, il s’est rendu compte que ses “compétences dans le secteur chimique étaient pertinentes pour la production alimentaire en raison des similitudes.”

Okara
© K – stock.adobe.com

Partenariat pour le fromage de soja

Republic Polytechnic (RP) et SoiLabs prévoient maintenant de développer une solution innovante de fromage de soja à base d’okara. Singapour produit quotidiennement 30 tonnes d’okara humide, dont la plupart sont jetées comme déchets alimentaires ou recyclées comme aliments pour animaux. Le fromage de soja est donc une solution visant à réduire les déchets alimentaires.

L’okara contient également une quantité non négligeable de protéines, de phytonutriments et de fibres alimentaires, mais son utilisation dans l’alimentation humaine est limitée en raison de la quantité élevée de fibres indigestes. Afin de créer du fromage de soja, RP a développé un processus breveté pour transformer l’okara en composants utiles. À long terme, l’alliance a l’intention de vendre du fromage de soja en tranches et à tartiner sur les marchés de la région et ailleurs.

“Les dérivés du soja sont plus populaires en Europe. L’Europe est un marché intéressant, ouvert aux produits végétariens à faible teneur ou sans graisses saturées. Le fromage de soja peut remplacer sainement les produits laitiers et est très populaire actuellement. Nous sommes donc actuellement en contact avec plusieurs producteurs, clients et partenaires européens pour faire avancer ce projet”, a déclaré le Dr Mauro Catellani, directeur de SoiLabs, à FOOD Navigator Asia.

Share

A la une de la Presse Végane

repas végétalien

Photo : @defaultveg sur Instagram

A la une de la Presse Végane
Dans les hôpitaux new-yorkais, les repas végétaliens deviennent l’option par défaut

ACCRO

© ACCRO

A la une de la Presse Végane
ACCRO remporte le challenge Découverte Carrefour 2022 grâce à son haché végétal

La Vie

© La Vie

A la une de la Presse Végane
La Vie™ lance une campagne d’affichage symbolique et inédite à Haarlem, première ville au monde à interdire la promotion publicitaire de viande

Interviews

Cocoriton

© Cocoriton

Interviews
Cocoriton : “En créant Cocoriton, nous voulions remettre les agriculteurs français au cœur du sujet en proposant des produits qui les rémunèrent justement et avec un véritable équilibre nutritionnel”

© Meurens Natural

Interviews
Meurens Natural : “Nous avons été les premiers à produire des sirops d’avoine qui peuvent être utilisés pour produire des boissons à base d’avoine”

Andreas Herber de BENEO

Andreas Herber © BENEO

Interviews
BENEO : “Notre sondage a révélé qu’un consommateur sur quatre dans le monde s’identifie comme flexitarien et que la moitié d’entre eux s’intéresse aux produits végétaliens”